Archives 2010

Décembre 2010

Rencontre…

Lundi 20 décembre 2010

Chasse neige 2Au hasard d’une promenade dans les rues presque déneigées (mais pas les trottoirs !), nous avons croisé un chasse-neige Saint Maurien.

Belle rencontre sympathique, quelques mots d’encouragement, des sourires échangés.

Pourquoi ce chasse-neige a-t-il été la cible de caillassage dans la nuit de samedi à dimanche aux alentours du pont de Créteil ?

Merci aux agents qui continuent à déneiger malgré l’absence de vitres latérales et pensées à ceux qui étaient dans le camion au moment du caillassage !Chasse Neige

 

La neige est là !

Dimanche 19 décembre 2010

Le Parc 3 La neige est bien tombée cette nuit ! Pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable…

 

Le Parc 2
 
 
Sans compter les idées que cela donne à certains …Cliquez pour voir la vidéo
Notre quartier est beau sous la neige !!

Sans compter les idées que cela donne à certains ...Notre quartier est beau sous la neige !

Arc Express / Grand Paris, toujours l’incertitude !

Mardi 14 décembre 2010

L’actualité sur le Grand Paris et Arc Express est plutôt modeste ces temps-ci. Pour ne pas oublier que le débat public se poursuit jusque fin janvier 2011, voici l’article paru dans la Gazette du Parc de décembre 2010.

Novembre 2010 fut un mois riche en informations diverses sur Le Grand Paris et Arc Express.
Une grande confusion règne encore due aux débats publics simultanés. Les avis sont d’ailleurs très partagés.
Pourtant, au fil du mois, les articles se sont succédés dans la presse permettant de se faire une idée de ce qui s’annonce.
Pour rappel, Arc Express c’est une ligne de métro automatique dont les gares sont espacées de 1 à 1,5 km. La vitesse moyenne est estimée à 40 km/h et le temps d’attente entre chaque rame est de l’ordre de 2 minutes.
Arc SudDans la partie Arc Sud, celle qui nous concerne, trois tracés sont à l’étude, dont deux (proche et intermédiaire) se rejoignent à l’entrée de Saint Maur. Les deux premiers passent par la gare de Saint Maur-Créteil pour ensuite se diriger vers Val de Fontenay, le troisième entre à Saint Maur par La pie et ressort vers Champigny en passant par Adamville et Champignol. Ce troisième tracé implique la création de 2 gares : l’une place d’Adamville Kennedy, l’autre place Jean Moulin et une interconnexion à la gare de Champigny.
Dans tous les cas, les tracés sont souterrains, à moins 20 mètres. Les gares seraient souterraines également avec une sortie  vers la surface de type escalator et ascenseur pour les personnes à mobilité réduite. La mise en service de l’Arc Sud est envisagée pour 2017.

En début de mois, le Conseil d’Etat a donné un avis négatif sur le SDRIF (Schéma Directeur de la Région Ile de France) en raison d’une incompatibilité avec la loi sur le Grand Paris du 3 juin 2010 et avec le Grenelle de l’Environnement.
Est-ce à dire que le projet Arc Express sur lequel nous débattons n’est plus d’actualité ? Pourquoi, alors, continuer à dépenser tant de temps et d’argent pour ces débats ?

Le tracé du Grand Paris a évolué ces derniers jours puisque un projet différent est proposé où  une gare d’interconnexion  est de nouveau envisagée mais sur la gare de Champigny et non plus celle de Saint Maur Créteil.
Des lignes ont également été rajoutées intégrant une partie des tracés d’Arc Express.

GP 1210Ces dernières modifications confirment  les craintes nées de la présence simultanée des deux projets dans le débat public.

La encore, on ne voit pas comment éviter les fameux 400m de rayon de densification urbaine autour des futures gares.
En effet, comment ne pas imaginer, qu’une fois l’idée acquise de l’implantation d’une ou plusieurs gares, dans le cadre d’Arc Express, implantation ne générant pas de densification imposée, la Société du Grand Paris viendra, forte de la loi du 3 juin 2010, imposer une urbanisation digne des grands centres d’affaires tels que La Défense.
Les projets d’architectes que nous connaissons ont beau présenter de la verdure, méfions nous des dessins utopiques ! Rappelons-nous comment nous était présentée la place de la Louvière ! On est loin de la réalité !

Comment va être financé le Grand Paris ?
Nous aurions aimé en apprendre un peu plus lors de la réunion prévue à Nogent sur Marne le 8 novembre 2010. Le financement du Grand Paris devait y être présenté. Malheureusement, cette réunion a été annulée et reportée en janvier 2011. Là encore, on peut s’interroger sur l’intérêt d’un débat public où les informations essentielles ne seront données (peut être !) qu’à la fin de la période officielle.
En réalité, le budget global est loin d’être bouclé.
Il était envisagé une taxe forfaitaire sur la valorisation des terrains et immeubles situés près des gares. Cette taxe sera remplacée par une augmentation (40% ?) de la taxe sur les bureaux, locaux commerciaux et surfaces de stationnement supérieures à 500 m2 (Arc Express appuie également une partie de son financement sur cette taxe).
Une autre taxe dite « d’équipement spécifique » s’ajoutera à la taxe d’habitation. Après les augmentations considérables des bases d’imposition constatées cette année, les habitants apprécieront.

Compte tenu de l’évolution de la situation, du peu d’entrain avec lequel la Société du Grand Paris nous présente  (ou pas !) le plan de financement de ce projet pharaonique, nos craintes émises en mai 2010 ne sont pas levées.

Aujourd’hui, accepter une gare dans le cadre d’Arc Express c’est envisager l’avenir avec une épée de Damoclès au-dessus de nous.

  1. jfvc dit :

    http://jfvc.skyrock.com/ sur mon site, tous les avis contradictoires, des liens, des points de vues et vous êtes invités à voter (sondage)…JFVC.

    PS= c’est une initiative citoyenne, je ne suis candidat à rien !

     
  2. jfvc dit :

    aux dernières nouvelles,l’état demande impérativement la fusion des 2 projets Arc express et Grand Paris…et impose à tous (habitants et entreprises)une nouvelle taxe inclus dans les impôts locaux pour le financement ! Décret sous peu…
    C’est dire que le débat CONTRE est dejà dépassé,d’autant que l’ensemble des communes du 93 sont unanimement d’accord sur la branche Arc express,en aval,donc passant par St Maur(avec gares et interconnexion RER A) !
    Je pense sincèrement, qu’il serait plus utile de participer,en y influent, au projet….s’il en est encore temps?Fin prévue du débat 31 janvier 2011.

    Tous les points de vues sur http://jfvc.skyrock.com/ donnez le votre et votez

     
  3. jfvc dit :

    D’autre part, « afin de financer le réseau de transport public du Grand Paris », il est créé « une taxe spéciale d’équipement spécifique ». Cette taxe, qui s’ajoutera à la taxe d’habitation, s’appliquera aux « différentes catégories de contribuables de l’ensemble de la région IDF (ménages, propriétaires et entreprises) ».
    =extrait de la loi des finances rectificatives examinée les 9 et 10 décembre….y compris par notre maire.la suite ?…. Cherchez l’erreur?

     
  4. LT dit :

    Manifestement Saint Maur intéresse beaucoup les promoteurs. Avec 2 nouvelles gares, ils vont pouvoir construire une bande de 400 mètres de larges qui traversera Saint Maur d’une rive de la marne (la Pie) à l’autre (Le Parc / Champignol). Saint Maur sera alors coupé en 2. En outre, quand on voie la dégradation (violence, raquette, dégradation urbaine, etc.) des gares de Saint Maur Créteil et de Champigny, je ne souhaite pas de nouvelle gare sur Saint Maur. Il me semble préférable de marcher (ou bus) 1/4h dans des rues agréables pour prendre le RER plutôt que de vivre des nuisances permanentes que vont nous amener ces nouvelles gares.

     
  5. ER dit :

    La solution qui aurait le moins d’impact négatif sur la ville serait une gare d’interconnexion à St Maur Créteil et non pas Champigny. Dans l’hypothèse Champigny, en effet, même sans gares intermédiaires supplémentaires, il est difficile d’imaginer que le paysage urbain ne serait pas affecté en profondeur jusque dans le quartier du Parc, même si la gare se trouve en périphérie. Cette gare s’accompagnera nécessairement d’aménagements conséquents (parkings, zones commerciales, gares de bus…) qui non seulement vont défigurer encore un peu plus ce secteur mais généreront un trafic automobile accru. A moins que certains ne voient aucun inconvénient à ce que ce quartier prenne pour modèle St Maur Créteil ou Val de Fontenay. Les secteurs entourant les gares deviennent vite des sortes de non-lieux sans âme et dévitalisent à grande échelle. C’est ce qu’on veut ?? Des solutions plus simples et moins onéreuses ne sont même pas envisagées pour améliorer les communications inter-banlieues : renforcer le maillage des bus et augmenter leur fréquence.
    Permettez à une toute nouvelle habitante d’exprimer ses craintes : je viens de Vitry et je sais ce que veut dire l’urbanisme à outrance…

 

Plongeon : Championnats du CIF

Jeudi 2 décembre 2010

MWSnap 2010-12-01, 19_09_12 (Large)Les Championnats de L’Ile de France de plongeon au tremplin de 1 mètre se dérouleront à la piscine du centre sportif Brossolette le DIMANCHE 12 DECEMBRE 2010.
Toutes les catégories seront représentées des poussins aux seniors avec la participation des plongeurs du centre national de l’INSEP dont notre sociétaire de la VGA Damien CELY finaliste des Championnats d’Europe.
La VGA accueillera les clubs du CSVO Montmorency, RSC Montreuil et pour l’INSEP le Lyon Plongeon Club et l’USOL Vaugneray.
Les compétitions débuteront à 14h30 et l’ouverture des portes se fera à 13h30, entrée gratuite.
La VGA Sport d’eau

Agenda des manifestations et travaux de décembre 2010

Mercredi 1 décembre 2010

Travaux prévus sur la chaussée.

Travaux
– Les travaux d’enfouissement du réseau toiture ERDF continuent  jusqu’au 17 décembre, avenue du gouverneur Général Binger, avenue des Sapins, avenue Pierre Brossolette, avenue Charles VII.
Jusqu’en Janvier pour la rue Viala et le Boulevard de Champigny.

– Travaux d’eau avenue des Sapins.

-Travaux du Parking en vis à vis du marché, Place des Marronniers
Mise en place de l’ilot central permettant la traversée des piétons de façon plus sécurisée.

Agenda des conférences, des spectacles et  des événements culturels et sportifs.

– Vendredi 3 décembre, de 9h à 12h30, mairie-bus, place du marché des Marronniers,
Permanence de l’élu du quartier du Parc

– Vendredi 3 décembre, de 18h à 1h, centre Brossolette,
Portes ouvertes de nombreux clubs sportifs,
Téléthon 2010

– Samedi 4 décembre, de 8h à 13 h, parking du centre sportif Brossolette
Sortie à vélo ou pédestres au profit du Téléthon
Cyclotouristes saint-mauriens

– Samedi 4 décembre, Centre sportif Brossolette,
Bourse aux vêtements de ski et fêtes.
PEEP

– Samedi 4 décembre, de 14h à 18 h, Piscine Brossolette
Baptême de plongée au profit du Téléthon
OVM- Océanautes du Val de Marne

– Samedi 4 décembre et dimanche 5 décembre, Maison de Quartier du Parc, avenue des Fusillés de Châteaubriant,
Rencontre Peinture Dessin

– Samedi 4 décembre et dimanche 5 décembre, de 11h à 18h, 11 avenue Joffre
Vente de Charité
AFE du Parc Saint Maur

– Dimanche 5 décembre, à 20h30, 42 avenue Joffre,
Concert de l’ensemble vocal Gabrielli
Jeunesse et Culture Protestante

– Vendredi 10 décembre 2010, à 20 h, école primaire des Tilleuls,
Réunion sur le thème du futur aménagement de la place des Marronniers.
Comité de Quartier du Parc de Saint Maur.

– Samedi 11 décembre, Centre sportif Brossolette
Championnat d’haltérophilie Elite Ile-de France
VGA Haltérophilie

– Dimanche 12 décembre, de 9h à 18h, Centre sportif Brossolette,
Tournoi de mini-handball
Stella Handball

– Dimanche 12 décembre, à  15h, Eglise Notre Dame du Rosaire,
Concert de « Noël »
Classe d’orgue du Conservatoire.

– Vendredi 17, samedi 18 et dimanche 19 décembre,
animations de Noël

– Samedi 18 et dimanche 19 décembre, de 8h à 18h, Centre sportif Brossolette,
Compétition du Circuit national  Vétérans Epée

– du 27 au 29 décembre, de 8h à 18h, centre sportif Brossolette
Tournoi de basket de Noël
Comité 94 de basket

Novembre 2010

Arc Express : Verbatim de la réunion du 4 novembre 2010

Mardi 23 novembre 2010

Arc Sud StMPour tous ceux qui n’ont pu assister à la réunion publique du 4 novembre 2010 sur le projet du STIF, vous pouvez en trouver le verbatim (un dossier pdf de 40 pages)  ainsi que les deux diaporamas présentés sur le site de la Commission Particulière du Débat Public.

http://www.debatpublic-arcexpress.org/informer/reunion20101104/reunion-04-11-2010.html

Rendez-vous très vite sur ce site pour un nouvel article reprenant les dernières informations sur le Grand Paris.

Arc Express, quel avenir ?

Lundi 8 novembre 2010

Ce jeudi 4 novembre 2010, avait lieu, dans la salle des fêtes de la mairie,  un débat public sur le projet Arc Express.  Des membres du Stiff et de la Commission Nationale du Débat Public étaient présents pour nous décrire le projet et répondre aux questions de l’assistance.

Arc Sud

La réunion commence par une présentation du projet. Il s’agit d’une ligne de métro automatique dont les gares sont espacées de 1 à 1,5 km. La vitesse moyenne est estimée à 40 km/h et le temps d’attente entre chaque rame est de l’ordre de 2 minutes.
Dans la partie Arc Sud, celle qui nous concerne, trois tracés sont à l’étude, dont deux (proche et intermédiaire) se rejoignent à l’entrée de Saint Maur. Les deux premiers passent par la gare de Saint Maur-Créteil pour ensuite se diriger vers Val de Fontenay, le troisième entre à Saint Maur par La pie et ressort vers Champigny en passant par Adamville et Champignol. Ce troisième tracé implique la création de 2 gares : l’une place d’Adamville Kennedy, l’autre place Jean Moulin et une interconnexion à la gare de Champigny.
Dans tous les cas, les tracés sont souterrains, à moins 20 mètres. Les gares seraient souterraines également avec une sortie  vers la surface de type escalator et ascenseur pour les personnes à mobilité réduite.

La mise en service de l’Arc Sud est envisagée pour 2017.

Les questions et avis qui suivent la présentation du projet mettent en avant les inquiétudes liées au mauvais état actuelle de la ligne A du RER, à l’urbanisation, à l’aspect des éventuelles futures gares.

Le Stif rappelle que dans le cadre de ce projet Arc Express, l’aménagement urbain  reste du ressort de la ville.

Il est noté également et regretté, par plusieurs intervenants (dont l’adjoint au maire de Sucy en Brie), que l’Arc Sud ne propose aucun tracé  passant par une autre gare du RER A plus au sud telle que la gare de Sucy-Bonneuil et, de ce fait, évitant Saint Maur.

Le point important et qui remet en question l’existence même de ce projet dans son état actuel est l’avis négatif rendu le 3 novembre par le Conseil d’état sur le SDRIF (Schéma Directeur de la Région Ile de France). Le schéma régional serait incompatible avec la loi sur le Grand Paris du 3 juin 2010 et avec le Grenelle de l’Environnement.
Il ne s’agit que d’un avis mais il est difficile d’imaginer que le gouvernement n’en tienne pas compte. Le préfet de région lui-même rappelait en juin 2010 que « Les contrats de développement territorial s’imposent par rapport aux SDRIF ».
La encore, on ne voit pas comment éviter les fameux 400m de rayon de densification urbaine autour des futures gares.

Quel poids peut avoir un projet de région tel que Arc Express face à un projet d’état comme le Grand Paris avec ses enjeux financiers liés à la densification immobilière ?

Ce projet n’est-il pas dans le débat public uniquement pour nous faire accepter l’idée d’une ou plusieurs gares pour ensuite nous imposer la densification que la majorité d’entre nous ne veut pas ?

C’est cela qui inquiète à l’heure actuelle !

 

  1. Binet dit :

    En réponse par écrit : J’ai proposé, suite à l’intervention de l’élu de Sucy en Brie et du refus des habitants de Saint Maur : Une étude d’un trajet :
    Créteil Université/ Créteil l’échat : Créteil Eglise (N19 jonction T.V.M.) Bonneuil,Mairie : Bonneuil le port/ Z.I. : Sucy, Z.I. petits carreaux + (N19):
    Sucy, gare (jonction ligne R.E.R « A ») Ormesson, Chateau : Ormesson, centre culturel Vladimir d’Ormesson : Z.I.Pincevent, (N4) : Villiers-sur-Marne, Le Plessis Trévise(jonction R.E.R. »E ») : Centre Cial Arcades : Noisy-le Grand, Mont d’est (jonction R.E.R. »A ») Puis voir projets en étude.
    Ce trajet évite Saint Maur et desservirait des zones en besoin de transports.
    Serge B. du comité de Quartier.

     
  2. jfvc dit :

    Bravo pour une gare Place Kennedy/Adamville…enfin, on pense aux actifs de notre cité !

     
  3. jfvc dit :

    http://www.lepost.fr/article/2010/11/30/2322993_tous-pour-l-avenir-de-saint-maur_1_0_1.html

Agenda des manifestations et travaux de novembre 2010

Jeudi 4 novembre 2010

Travaux

Travaux– Enfouissement du réseau toiture ERDF : Avenue du Gouverneur Général Binger, avenue des Sapins, avenue Pierre Brossolette, Avenue Charles VII, avenue Médicis, avenue du Midi, avenue de l’Est.
A partir du 22 novembre, rue Viala.

– Réfection des trottoirs suite aux travaux ERDF : Avenue Anatole France, avenue du réservoir, avenue de Lattre de Tassigny, avenue Joffre,

– Travaux d’aménagement du parking de la place des Marronniers.

– Travaux d’eau : avenue des Sapins.

Conférences, spectacles et  événements culturels et sportifs.
– du vendredi 5 novembre au mardi 9 novembre, au 11 avenue Joffre
Bourse aux vêtements
Association d’Ici et d’Ailleurs

– Mardi 16 novembre, Eglise Notre-Dame du Rosaire, place des Marronniers
Concert Saison d’Orgue « Cycle Bach »

– Samedi 20 et dimanche 21 novembre,
Journée d’amitié, Paroisse du Rosaire

– Vendredi 26  et Samedi 27 novembre, Centre sportif Pierre Brossolette :
Bourse aux jouets, PEEP

– Samedi 27 et Dimanche 28 novembre, 42 avenue Joffre
Fête de l’Eglise Réformée

– du 11 novembre au 5 Décembre, place des Marronniers,
Fête foraine

Octobre 2010

Chocolats de Noël

Mercredi 20 octobre 2010

ChocolatsPour préparer Noël, comme l’année dernière, L’opération chocolat est lancée.

Passez votre commande avant le 6 novembre 2010 (aucune commande ne sera prise après cette date). Vous serez livré entre le 25  novembre et le 17 décembre 2010.

Le catalogue est disponible en cliquant ici.

Merci d’avance de votre participation.

Observatoire : Portes Ouvertes

Mardi 19 octobre 2010

Fête de la scienceSamedi 23 octobre, de 10 heures à 16 heures, l’Observatoire de Saint Maur des Fossés, 4 avenue de Neptune, ouvre ses portes pour célébrer la fête de la science 2010. Le thème développé est : Diversité de la planétologie : mer, ciel, espace.

 

Ramassage annuel des vieux papiers

Mercredi 13 octobre 2010

Les bénévoles de la Conférence Saint Vincent de Paul étaient fidèles au poste ce dimanche 10 octobre 2010, pour le Grand ramassage annuel des papiers.

Contrairement aux années précédentes, en raison des travaux engagés depuis cet été, le rendez-vous n’était pas sur la place des Marronniers mais place des Tilleuls. Ramassage1

Des changements qui n’ont pas entamé le moral des volontaires.

Une autre équipe était postée au 68 avenue Joffre, lieu habituel du ramassage mensuel (tous les 1er et 3ème samedi de chaque mois).Ramassage2

Exposition Voitures Anciennes

Mardi 12 octobre 2010

Voitures anciennes 3Le Lions Club organisait ce week end du 9-10 octobre, place des Marronniers, une exposition d’anciennes voitures.

Un temps estival pour prendre le temps d’admirer ces bijoux !

Voitures anciennesVoitures anciennes 2

 

 

 

 

 

 

 

Inauguration de la piscine Brossolette

Vendredi 8 octobre 2010

Pour fêter la réouverture de la piscine Brossolette après 3 mois de travaux, l’entrée sera gratuite le 23 octobre 2010, de 14 heures à 18 heures.

Inauguration piscine

Les clubs seront au rendez-vous pour animer cet après-midi de 14 heures à 17 heures.

Et des démonstrations de plongeon, de natation synchronisée, de nage avec palmes et de kayak-polo auront lieu de 17 heures à 18 heures.

Un vin d’honneur et une exposition photos clôtureront cette journée de fête.

Septembre 2010

Les artistes ouvrent leurs ateliers.

Mardi 28 septembre 2010

Les 2 et 3 octobre 2010, de 14 heures à 19 heures, les artistes ouvrent leurs portes afin de nous faire découvrir leurs oeuvres.

jfparadivin (Large)

Pour vous faciliter votre promenade, voici la liste des artistes de notre quartier :

  • Isabelle Badinier, 9 avenue du Réservoir, Céramique
  • Béatrice Bissara, 37 avenue Joffre, Sculpture
  • Doru Covrig, 24 quai du Parc, Sculpture, Dessin
  • Anne Cruciani-Palomino, 36 rue de la Grande Ceinture, L’Atelier du Bonheur
  • Karina Filliozat, 5 avenue du Bel Air, Huile, Croquis
  • Jacques Le Foll, 22 avenue du Rocher,Huile sur toile, sur coffrets et sur malles
  • Jehan-François Paradivin, 9 avenue du Colisée, Technique Mixte
  • Brigitte Perol-Schneider, 16 avenue de la Tourelle, Sculpture, dessin, gravure, aquarelle
  • Valérie Piquard, 7bis avenue Médicis, Acrylique et matière, aquarelle
  • Solange Sennepin, 15 place des Marronniers, Aquarelle
  • Atelier collectif à la maison de quartier, 15 avenue des Fusillés de Châteaubriant.
    Jacqueline Boucard, Huile
    Françoise Gazel, Huile, Acrylique
    Daniel Parent, Huile
    Françoise Rosalia, Aquarelle

Bonne découverte à tous et n’hésitez pas à venir ici partager vos émotions !

Qualité de l’eau pour l’année 2009

Mardi 21 septembre 2010

Qualité de l'eau 2009Nous savons tous que l’eau qui sort de notre robinet vient de la Marne.  Elle est captée puis traitée par l’usine des eaux située sur notre quartier. La gestion est en régie municipale.

Notre eau est sous contrôle permanent et des prélèvements sont effectués régulièrement.

La Mairie vient de rendre publique une synthèse pour l’année 2009.

On relève que l’eau de Saint Maur est de très bonne qualité bactériologique, qu’elle contient peu de nitrates, 16.8 mg/l en moyenne (limite : 50 mg/l). C’est une eau calcaire, très peu fluorée, moyenne de 0.23 mg/l (limite 1.5 mg/l). Un léger dépassement de la norme  en pesticides a été relevé mais n’a pas dépassé une période de 30 jours et n’a  pas entrainé de restriction d’usage.

Les trois prélèvements effectués sur le quartier du Parc, ne relèvent aucun dépassement de limite de qualité.

jfvc dit :

des pesticides dans la marne à St Maur c’est tous les ans…il viennent de la champagne,région viticole intensive ! Ce dont les services techniques municipaux laissent sous silence , ce sont les taux de métabolites médicamenteux importants du fait de la proximité de notre hopital intercommunal de Créteil(CHIC 94)et d’Henri Mondor qui polluent la nappe phréatique;ce problème fait actuellement l’objet d’études du ministère de la santé,mais dans ce domaine notre pays a pris bien du retard…voir l’article suivant = http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/inquietudes-sur-la-qualite-de-l-81765
Dans d’autres quartiers les résultats sont légèrement plus contrastés,mais en gros, c’est une eau de bonne qualité dans le contexte actuelle et il est dommage qu’on l’utilise,comme le font nos services municipaux, à des usages industriels =http://www.votresaintmaur.com/?L=blogs.blog&article=2334 , enfin, c’est juste mon avis.JFVC.

Bilan de la journée des Associations…

Mercredi 15 septembre 2010

Associations 2010 (Large)Ce samedi 11 septembre 2010 fut une belle journée, tant au niveau du temps qu’au niveau des rencontres.

Beaucoup de monde, une bonne ambiance et du temps pour discuter avec chacun.

L’intérêt des habitants pour leur quartier et le Comité de Quartier est réel. Cela nous encourage à continuer notre action de tous les instants.

Merci à tous pour votre soutien.

Journée des Associations

Vendredi 10 septembre 2010

Ce samedi 11 septembre 2010, le Comité de Quartier du Parc de Saint Maur sera présent, pour la première fois,  sur la place des Marronniers de 11h à 18h.

Nous espérons que cette journée, que la météo nous promet ensoleillée et chaude, nous permettra de nous rencontrer et de discuter de ce qui concerne le quartier et de vos attentes !

A demain, donc !

C’est la rentrée…

Lundi 6 septembre 2010

Les vacances sont terminées.
Marche travauxMarche provisoireAprès des travaux qui ont duré tout l’été, le marché quittera, ce mardi 7 septembre,  son emplacement provisoire pour réintégrer une zone remise à neuf et réaménagée.

A la mi-septembre, les travaux du parking en vis-à-vis pourront commencer et dureront en principe jusqu’à fin novembre.

Pendant la durée de ces travaux, une zone de stationnement  sera organisée sur l’emplacement du marché provisoire.

Dans le même temps, les études sont en cours en vue de sécuriser la circulation sur l’ensemble de la place.

C’était la rentrée  également pour les clubs sportifs et l’occasion de féliciter les champions de Plongeon, de Voile et de Tennis de Table !
Rentrée VGA 2010C’est aussi la rentrée pour le Comité de Quartier : nous préparons activement la journée des Associations, samedi 11 septembre 2010. Nous serons heureux de vous y retrouver, de 11 heures à 18 heures, pour échanger les dernières nouvelles du quartier !

BURONFOSSE dit :

Bonjour,

Riverain de l’avenue Joffre, plus précisément de la portion qui vient d’être rénovée, j’aimerais savoir s’il existe dans votre association le moyen de parler de la vitesse excessive des véhicules. Malgré la limitation à 30km/h, force est de constater que les voitures roulent à des vitesses souvent largement au delà des 50km/h. Les ralentisseurs prévus à l’origine n’ont pas été installés, sous la pression de quelques riverains. Si vous pensez qu’une action concertée puisse être entreprise auprès de la Mairie, merci de m’en informer.
Cordialement.

Juillet 2010

Plan Anti Canicule

Vendredi 9 juillet 2010

SoleilEn ces temps de fortes chaleurs de début d’été, il est bon de rappeler que la mairie a mis en place un plan de prévention qui répertorie les personnes fragiles et isolées de plus de 65 ans.

Si vous connaissez des personnes qui pourraient être concernées, si vous ne pouvez, vous-même, en tant que voisin, être attentif à leur santé pendant cette période, vous pouvez contacter le centre communal d’action sociale à l’Hôtel de ville au 01.45.11.65.51.

Les personnes susceptibles d’être en difficulté n’y sont pas toujours sensibles.

A nous d’être vigilants.

Grand Paris : La première victime !

Dimanche 4 juillet 2010

cigaresSur les boites de cigares devrait figurer cet avertissement: trop fumer peut entraîner une mort (politique) rapide et douloureuse.
C’est, en tous cas, la morale qu’il faut tirer de l’expulsion brutale de son poste de « Président » tout puissant de la Société du Grand Paris, de Monsieur Christian Blanc, un proche de Nicolas Sarkozy qui, sans doute emporté dans la tourmente des mauvaises manières du gouvernement en exercice a réussi à consommer pour 12 000 euros de cigares en dix mois, aux frais du service public.
Le Grand Paris est bien parti…
Son remplaçant, Michel Mercier est un élu centriste dont la carrière universitaire et politique s’est faite à Lyon. Il est presque inconnu du grand public (et même de ses collègues). Nous lui souhaitons bien du courage !

Premier diner de rue…

Samedi 3 juillet 2010

Diner de rue 02072010Ce vendredi 2 juillet au soir, le comité de quartier organisait son premier repas de rue.

Un bel orage à 17 heures n’a pas diminué l’enthousiasme de l’équipe qui a pris un grand plaisir à préparer cet évènement et à installer le matériel prêté par le service des fêtes de la mairie.

Malgré la date tardive et le départ en vacances de beaucoup de  Saint-Mauriens, nous nous sommes retrouvés nombreux autour d’une sangria rafraichissante. Etaient invités les adhérents du ComitéSangria ainsi que les riverains concernés par le blocage de la rue.  Nous avons, en toute convivialité, partagé le repas ‘tiré du sac’ dans une ambiance joyeuse et amicale.

Au fil de la soirée, des promeneurs se sont joints à nous pour partager le verre de l’amitié.

Diner de rue 02072010 1

Un grand merci à tous les participants qui ont fait de ce premier repas une vraie réussite que nous n’hésiterons pas à renouveler !

 

 

Déplacement provisoire du Marché…

Samedi 3 juillet 2010

Projet 1 2 3 Marronniers (Large)Les travaux de mise en conformité du marché aux normes européennes débuteront cette semaine.

Ce mardi 6 juillet, et pour les deux mois à venir, le marché de la place des Marronniers s’installera  provisoirement  autour du terre plein au débouché de l’avenue Médicis.

Cela permettra d’entamer la phase 2 du réaménagement de la place des Marronniers.

Une réunion de présentation du projet s’est tenue lundi 28 juin.  Les Saint-Mauriens ont été nombreux à se déplacer pour cette occasion et nombreux à s’exprimer, notamment sur les problèmes de sécurité liés à l’étendue de la place.

Marché (Large)Durant l’été, c’est donc la place du marché qui va être rénovée. Le revêtement va être refait, des places de stationnement, dont une place PMR, matérialisées sur le pourtour. Pour répondre aux normes d’hygiène, le stationnement des véhicules ne sera plus autorisé sur cette place.

A la fin de ces travaux, le marché réintègrera la place et les travaux du parking situé le long de l’avenue du Bel Air pourront commencer.

Parking (Large)Ce parking va être bitumé, le stationnement matérialisé (dont 3 places PMR). Les conteneurs vont être enterrés ce qui réduira considérablement les nuisances. La promenade piéton sera également équipée d’un revêtement propre mais perméable. Enfin, des toilettes publiques seront installées.

Un ilot  permettra de sécuriser la traversée des piétons depuis les deux places rénovées vers la place centrale de l’église.

A l’automne, une partie des arbres abattus sera remplacée par des marronniers rouges. Cette espèce est, pour l’instant, résistante à la mineuse, responsable de la couleur brune que nous constatons actuellement sur les feuilles et du dessèchement précoce de celles-ci en été. Malheureusement, comme nous le signalait ‘Emmanuel’ dans son commentaire,  cette espèce reste sensible au chancre, maladie qui provoque également des dégâts importants.

La phase suivante concernant l’aménagement de la partie du terre-plein Médicis est à l’étude.

Avant même d’entamer cette phase qui n’interviendra pas immédiatement, il convient de réfléchir à l’amélioration de la sécurité pour tous. L’implantation du marché provisoire et les modifications de la circulation que cela entraine sont un bon test pour ce qui concerne le débouché de l’avenue Médicis. Reste à améliorer la signalisation verticale peu visible à certains endroits.

Nous somme à l’écoute de vos idées, de vos remarques.  N’hésitez pas à vous faire entendre !

 

Juin 2010

Travaux d’aménagement Place des Marronniers

Dimanche 27 juin 2010

Pour rappel, demain, lundi 28 juin 2010 à 20h15 à l’école des Tilleuls, aura lieu une réunion de présentation des travaux d’aménagement de la place des Marronniers.

Il est important de venir nombreux !

Aménagement de la place des Marronniers

Vendredi 18 juin 2010

Place des marronniers 2Durant l’été, une partie de la place des Marronniers va être réaménagée. Il s’agit de la zone du marché et du parking situé face à la boulangerie.

Pendant les travaux, le marché sera déplacé et la circulation  modifiée ponctuellement le mardi et le vendredi.
Pour préparer cet emplacement provisoire, des travaux sont prévus dès cette semaine pour installer les douilles qui permettront de recevoir le matériel de couverture du marché.

La phase numéro un du projet d’aménagement de la place sera présentée aux riverains et Saint-Mauriens que cela intéresse le 28 juin 2010 à 20h15 à l’école des Tilleuls.

Inauguration d’une sculpture du Général de Gaulle.

Vendredi 18 juin 2010

SculptureHier soir, lors d’une cérémonie officielle pour célébrer les 70 ans de l’appel du 18 juin, une sculpture du Général de Gaulle a été inaugurée place du 8 mai 1945.

La foule était nombreuse pour écouter les discours de Messieurs André Kaspy, Pierre de Gaulle (petit-fils du Général), Henri Plagnol Maire de Saint-Maur-des-Fossés  et du Préfet du Val-de-Marne, Monsieur Michel Camux.

Après dépose de gerbes au pied du monument, la sculpture a été dévoilée et l’artiste a pris la parole.

A intervalles réguliers, nous avons écouté avec plaisir la fanfare. Fanfare

Seul regret, que la chorale d’enfants n’ait pas eu de micro à sa disposition.

Chorale

 

 

 

 

 

 

Mai 2010

Le « Grand Paris »: champ libre aux prédateurs !

Vendredi 28 mai 2010

hyeneLe projet de loi sur le « Grand Paris » a été voté définitivement par l’assemblée le 27 mai et par le Sénat le 28 Mai 2010. La loi sera donc promulguée après parution au journal officiel.

Le Sénat avait réduit à 250 mètres de rayon le secteur autour des nouvelles gares à l’intérieur duquel la Société du Grand Paris pourra construire et aménager sans se soucier des règlements d’urbanismes communaux. Sous la pression du lobby des promoteurs, la commission mixte Assemblée-Sénat  a augmenté ce rayon à 400 mètres. Ce sont donc 50 hectares de terrains autour de chacune des futures gares qui vont se trouver livrés à une densification sans limite et à un urbanisme anarchique et dévastateur. Les élus ont donné leur accord à un projet dont on ne connaît véritablement ni la dimension ni l’objet véritable. Celui-ci  reste en effet très flou puisqu’il s’agirait de relier neuf « territoires de projet » qui n’existent encore que dans l’imagination débridée de leurs instigateurs. Pour amadouer les socialistes qui ont vu leur légitimité de leader en Ile-de-France renforcée lors des élections régionales, le projet « arc express » a été ressorti du placard dans lequel l’avaient enfermé les députés de la majorité lors du précédent vote. Ceci ajoute encore à la confusion qui règne sur la faisabilité de ce réseau de transport.

Ce « grand huit » apparaît de plus en plus comme un simple prétexte à une gigantesque braderie portant sur 2 000 hectares (au minimum) de terrains situés au cœur de la région parisienne. Compte tenu de l’incapacité manifeste de l’état à libérer, pour la décennie à venir, le moindre milliard d’euros en investissement d’infrastructure, il semble évident que le réseau de transport rêvé par certains ne sera qu’un bricolage laborieux et jamais accompli. Par contre, il faut s’attendre à voir démarrer, de façon fulgurante et financés par des capitaux privés, les quelques travaux sur les gares qui serviront de prétexte à des promotions immobilières et à des constructions « sauvages » massives. On en vient même à se demander si la résurrection du projet « arc express » n’est pas destiné à rendre la situation inextricable et à justifier, par avance, la non-réalisation du projet, du moins pour ce qui concerne les transports. L’avenir nous en sera témoin.

Les politiciens font preuve, une fois de plus dans cette affaire d’une naïveté confondante, pour la plupart, et pour certains, dont les plus hauts responsables, d’un affairisme scandaleux.

6 réponses

  1. jfvc dit :

    Malgré tout le tapage médiatique ,il semble que nos élus locaux aient voté la loi sans broncher…Il y a les mots et il y a les actes ! Chez certains ,il semble que les neurones qui commandent ces deux fonctions ne soient jamais synchrones???

     
  2. jfvc dit :

    AFP
    26/05/2010 | Mise à jour : 17:48
    L’Assemblée nationale a approuvé aujourd’hui par un ultime vote, avant celui du Sénat jeudi, le projet de loi sur le Grand Paris, qui prévoit notamment une double boucle de métro automatique de 130 km autour de Paris.

    Les députés ont adopté le texte de compromis mis au point jeudi dernier en commission mixte paritaire (7 députés et 7 sénateurs). Cette adoption permettra le lancement conjoint de deux procédures de débat public, l’une sur la double boucle, l’autre sur le projet régional de rocade automatique en métro Arc Express, soutenu notamment par les élus du Val-de-Marne, toutes tendances politiques confondues.

    Les députés UMP et Nouveau Centre ont voté pour, les députés PS, Verts et PCF ont voté contre.

    C’est clair=notre député-maire dit une chose et vote son contraire…

     
  3. admin dit :

    Le Grand Paris est le sujet du dossier double page de la Gazette de juin 2010 (numéro 3).

     
  4. bauer dit :

    Ma famille habite à Saint maur depuis plus d’un siécle.Je ne pourrais pas me résoudre à voir notre village défiguré de la sorte.Que doit-on faire pour négocier ce projet?.J’appelle à l’aide.

     
  5. bauer dit :

    Que faire pour Saint maur ?A l’aide

     
  6. Binet dit :

    S.B. dit :

    Si vous vous promenez dans Saint Maur vous constaterez que la densification immobilière n’a pas attendue la mise en place du « Grand Paris » : Les immeubles poussent plus vite que les maisons individuelles.
    + D’habitants = + de circulation automobiles, + de crèches, + d’écoles.
    chacun paiera – d’impôt, ce n’est pas sur !…..Mais Saint Maur ne sera plus  » Des villages dans la ville » <>

Week-end Jumelage…

Mercredi 26 mai 2010

SNC00279 (Large)Temps exceptionnel pour un week-end riche en rencontres et en convivialité.

Après l’arrivée vendredi de la délégation de Hameln, place des Marronniers, c’est samedi vers 15h que de nombreuses personnes ont accueilli le groupe de Pforzheim.
La fanfare, à peine descendue du car,  a offert une aubade aux Saint-Mauriens présents.

L’après-midi a été  sportif autour de rencontres de tir, de water-polo,  d’haltérophilie, de judo et de handball.

La journée s’est terminée par un bon repas, animé par la chorale Atout Chant et les danseurs de Ten Dance.

Dimanche, étaient organisées des rencontres de football, de voile et d’aviron. Certains ont préféré aller se promener à Paris.

La journée s’est terminée autour d’un repas dans la salle d’honneur du Centre Brossolette. 700 personnes se sont réunies autour d’un buffet, agrémenté de deux  spectacles.

Les tables ont laissé la place à une piste de danse pour le plaisir de tous.

SNC00295 (Large)Et c’est déjà lundi, et le départ de HAMELN en début de matinée alors que commence une matinée d’Initiation aux premiers secours par la Croix Rouge française et allemande. Il est toujours bon, quelque soit son âge,  de se remémorer les gestes d’urgence.

SNC00301 (Large)

La fanfare de Forzheim nous a proposé à nouveau un intermède musical, à la bonne franquette, alors que tout le monde se préparait pour un tir à la corde mémorable.

SNC00303 (Large)Après un pique-nique sur le stade, tout le monde s’est retrouvé sur la place des Marronniers pour le départ des cars de Pforzheim.

Vivement la prochaine rencontre !

 

 

Agenda des manifestations et travaux de mai 2010

Mercredi 5 mai 2010

Manifestations.

  • Du samedi 1er au dimanche 2 mai  au Stade Chéron,
    Tournoi mini hand, CD 94 de Handball
  • Du samedi 6 au mardi 11 mai, Salle Paroissiale, 11 avenue Joffre, de 14 heures à 17 heures,
    Bourse aux vêtements été, bébé et adultes, Enfants d’Ici et d’Ailleurs
  • Samedi 8 mai, de 10 heures à 20 heures, Centre sportif Brossolette  :
    Championnats d’Haltérophilie, VGA haltérophilie.
  • Mardi 18 mai, à 20 heures, Eglise Notre Dame du Rosaire, Place des Marronniers :
    Première saison d’orgue. Robert Schumann, Franz Schubert, Félix Mendelssohn. Le romantisme allemand et l’orgue. .
  • Vendredi 21 mai, à 20 heures 30 au 42 avenue Joffre :
    Regards protestants sur la Palestine.
  • Samedi 22 mai, au gymnase Pierre Brossolette :
    Compétition régionale de gymnastique par équipes, VGA Gymnastique
  • Du samedi 22 au lundi 24 mai, Centre sportif Brossolette et stade Chéron :
    Grande rencontre sportive jumelage Pforzheim/Hameln, Comité de jumelage
  • Du samedi 22 au dimanche 24 mai, stade Chéron :
    Tournoi International de football, Saint Maur Lusitanos
  • Vendredi 28, de 15 heures à 22 heures et samedi 29 mai de 8 heures à 22 heures ,au centre sportif Pierre Brossolette :
    Compétition de Zone. VGA Gymnastique.
  • Samedi 29 mai,
    de 8 heures à 17 heures, au centre sportif Pierre Brossolette  et au stade Cheron :
    40ème jeux spéciaux du Val-de-Marne, FAVA du Val-de-Marne.à 15 heures 30 et 16 heures 30, place des Marronniers :
    Spectacle de marionnettes « Un déjeuner au château »
  • Jusqu’au Mardi 1er Juin, aux Archives Municipales – 19-23, avenue d’Arromanches
    Exposition sur l’histoire du « PARC SAINT-MAUR »

TravaTravauxux

Courant mai,
les travaux d’enfouissement du réseau électrique se poursuivent dans l’avenue du Buisson et l’avenue de l’Est.

La réparation des nids de poule les plus importants se poursuit sur les chaussées.

Avril 2010

Grand Paris, ce sera 250 mètres !

GPsenat (Medium)Le sénat a adopté aujourd’hui 9 avril 2010 à 17 heures, l’amendement numéro 300 présenté par le rapporteur de la commission spéciale du Sénat, Jean-Pierre Fourcade.
Pour la première fois, à propos de ce projet de loi, ce texte précise les dimensions de l’emprise à l’intérieur de laquelle la dite société pourra construire et aménager en s’exonérant de la réglementation du POS et, le cas échéant, contre l’avis de la municipalité. Il s’agit d’une zone d’un « rayon inférieur à 250 mètres autour des gares du réseau de transport public du Grand Paris ».
Cet amendement avait pour origine la commission du sénat. Il a été voté avec avis favorable du représentant de l’état (et actuel président de la SGP) Christian Blanc. On peut donc le considérer comme faisant partie, dès à présent, de la rédaction définitive de la loi.
Pourtant, le gouvernement ne voulait manifestement pas, jusqu’à aujourd’hui, que soit précisée la  dimension de la zone d’action de la SGP. Il est très probable que le Conseil d’ Etat qui a été consulté il y a peu (et dont la réponse n’est pas publique) a dû mettre en garde les initiateurs du projet contre les risques de multiples recours juridiques face à des dispositions qui violaient ouvertement l’esprit et les termes de la loi de décentralisation.

Le risque est donc un peu mieux connu désormais, en ce qui concerne notre commune (et notre quartier).
Si, comme nous le supposons (sans en avoir de preuve concrète) la gare de liaison entre la boucle du GP et la ligne A du RER est établie sur notre commune, elle devrait être, compte tenu des différentes contraintes qui s’imposent aux aménageurs, positionnée tout-contre l’actuelle gare du RER Saint-Maur-Créteil. C’est en tout cas un pronostic que nous chercherons désormais à vérifier.

Nous vous informerons au mieux de l’évolution de la situation.

Texte de l’amendement voté ce jour au Sénat (origine Site Internet du Sénat) :

Article 7
Alinéas 5 et 6
Remplacer ces alinéas par trois alinéas ainsi rédigés :
IV (nouveau). – L’établissement public « Société du Grand Paris » peut conduire des opérations d’aménagement ou de construction.
Lorsque ces opérations interviennent sur le territoire des communes signataires d’un contrat de développement territorial, l’établissement public « Société du Grand Paris » ne peut conduire de telles opérations que si ce contrat le prévoit. Dans ce cas, ce dernier prévoit également, dans le ressort territorial des établissements publics d’aménagement autres que l’établissement public « Agence foncière et technique de la région parisienne », lequel de ces établissements publics ou de la « Société du Grand Paris » conduit ces opérations d’aménagement ou de construction.
Lorsque ces opérations interviennent sur le territoire des communes non signataires d’un contrat de développement territorial, l’établissement public « Société du Grand Paris » peut, après avis des communes et établissements publics de coopération intercommunale compétents concernés, conduire ces opérations dans un rayon inférieur à 250 mètres autour des gares du réseau de transport public du Grand Paris.
Objet
L’amendement précise que les opérations d’aménagement ou de construction conduites par la Société du Grand Paris ne peuvent être réalisées que dans un rayon inférieur à 250 mètres autour des gares du réseau de transport public du Grand Paris et après avis des communes et établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) compétents concernés.
En conséquence, au-delà de ce rayon de 250 mètres, la Société du Grand Paris (SGP) ne pourra intervenir qu’avec l’accord des communes et EPCI compétents concernés, en cas de signature soit d’un contrat de développement territorial, soit d’une convention permettant à la SGP d’exercer une mission d’intérêt général présentant un caractère complémentaire ou connexe à sa compétence dans le domaine de l’aménagement, possibilité ouverte par l’alinéa 9 de l’article 7.
Cet amendement satisfait donc largement les sept amendements n°s 130, 93, 131, 40, 294, 216 rect et 132, en particulier le n° 294 présenté par notre collègue M. Nicolas About.

Une réponse à “Grand Paris, ce sera 250 mètres !”

  1. Eliane dit :

    Ce sera finalement 400 mètres !!!!
    Les députés et sénateurs, réunis jeudi en commission mixte paritaire (CMP), se sont mis d’accord pour lancer deux débats publics sur les deux projets de métro automatique, la double boucle de Christian Blanc et le projet Arc Express de la région IdF présidée par Jean-Paul Huchon (PS).
    Autre question abordée par la CMP : le périmètre d’intervention de la Société du Grand Paris (SGP), chargée d’aménager les quartiers autour des futures nouvelles gares. Ce périmètre a été porté de 250 à 400 mètres par les députés et sénateurs. « En portant le périmètre de 20 à 50 hectares, il est possible de rendre possible un aménagement cohérent », ont expliqué les deux rapporteurs UMP, à l’origine de l’amendement désapprouvé par les parlementaires de gauche.
    Chacun appréciera…

Mars 2010

Vide Grenier du Lions Club

Mardi 30 mars 2010

VideGrenier (Medium)Malgré une météo maussade, le Comité de Quartier a participé, pour la première fois, au vide-grenier du Lions Club ce dimanche 28 mars 2010 sur la place des Marronniers.

Ce fût une journée agréable pour tout le monde et utile pour notre Comité.

Grâce aux dons des adhérents, le stand était très largement pourvu et a attiré de très nombreux visiteurs et acheteurs.

Nous remercions les membres du  Lions Club qui nous ont permis de participer à cet évènement et nous ont apporté aide et appui. Nous espérons nous retrouver, l’année prochaine, dans ce cadre sympathique.

Venez Chiner ce dimanche.

Mercredi 24 mars 2010

VG (Small)Le Comité de Quartier du Parc de Saint Maur sera présent ce dimanche 28 mars 2010 sur la place des Marronniers pour le  vide-grenier du Lions Club.

Ce sera l’occasion de rencontrer les habitants du Parc, adhérents ou non, et de partager un bon moment de convivialité.

Grâce à la contribution des adhérents le stand sera bien garni.
Alors n’hésitez pas à venir chiner !

 

Opération coup de propre avenue du Midi

Lundi 15 mars 2010

Nettoyage midiLe Service Propreté de la ville organise une opération nettoyage dans l’avenue du Midi le mercredi 17 mars 2010.

Il sera  demandé aux propriétaires des véhicules de ne pas garer les voitures dans la rue ce jour là afin de faciliter le travail des agents et permettre d’atteindre des endroits difficilement accessibles habituellement.

 

 

 

Inscription à la Foire aux Trouvailles

Mercredi 10 mars 2010

Foire aux trouvaillesLa Foire aux Trouvailles aura lieu cette année le dimanche 6 juin 2010 sur la place des Marronniers.
Les inscriptions se feront le samedi 10 avril 2010 à partir de 8h30, à la maison des associations, 2 avenue du Maréchal Lyautey. Il faudra vous munir d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile.

 

 

Le vrai visage du « Grand Paris »

Mercredi 10 mars 2010

ImmeubleDepuis l’entretien accordé par Nicolas Sarkozy à la revue « l’architecture d’aujourd’hui » et publiée  dans le numéro 376 du 2 mars 2010, on peut se faire une meilleure idée de la pensée qui sous-tend ce projet du Grand Paris dont le sens, la nature et l’utilité étaient jusqu’à présent plutôt flous.
Ce que l’on découvre n’est pas particulièrement rassurant.
Au moment où les franciliens réclament sans grand succès plus de dessertes, plus de confort et plus de sécurité sur le réseau existant, on pouvait s’interroger sur le sens de ce projet pharaonique censé relier, par un métro à grande vitesse, des quartiers excentrés à des « pôles d’activité » plus ou moins fictifs ou pour le moins « rêvés ».

Ce fantasme nous apparaissait, dans sa bizarrerie, seulement comme un prétexte pour distribuer aux « amis » entrepreneurs du BTP et aux promoteurs qui ont été les principaux contributeurs financiers à la campagne électorale du président, un certain nombre de chantiers et de terrains à bâtir à fortes plus-values en remerciement de leurs bons et loyaux services.
Il ne s’agissait donc, dans notre esprit, que d’une forme sophistiquée mais bénigne de prévarication, coûteuse certes pour le budget de l’état mais, somme toute, très ordinaire et vulgaire.
Et bien, il n’y a pas que çà !
A la lecture de cet article, on découvre avec un certain effroi que le président en exercice a aussi des idées sur notre cadre de vie et sur notre environnement. Le président sait ce qui est bon pour nous et il ne se prive pas pour nous le faire savoir!

Parmi d’autres incongruités nous relevons les phrases suivantes:

Pour ce grand humaniste doublé d’un fervent écologiste, il faut:

« Affronter sans tabou la question de la densité et de la hauteur des constructions »

« Chaque fois que c’est possible et pertinent, il faut ajouter des étages aux immeubles, construire de nouvelles tours ou même simplement recoller les maisons les unes aux autres »

« Il faut stopper d’urgence une dérive pavillonnaire qui gangrène nos paysages, à Paris et bien au-delà »

Vaste programme ! Et bien, monsieur le président, nous ne sommes d’accord sur rien dans ce discours.
Comme indigènes de Saint-Maur, nous revendiquons le tabou de ne pas vouloir vivre dans des clapiers, des barres d’immeubles ou à l’ombre des tours. Allez-y vous-même si cela vous plait tant !

Nous disons qu’il est sans doute toujours possible, mais jamais pertinent d’ajouter des étages aux immeubles ou de construire de nouvelles tours. Quant à recoller les maisons les unes aux autres, on a du mal à vous suivre ! Des corons peut-être ?

En conclusion, avant de stopper la dérive pavillonnaire censée gangrener nos paysages, veillez à stopper vos dérives verbales qui insultent à nos intelligences.

Que faire de nos antennes-relais ?

Lundi 8 mars 2010

antenne2Le mercredi 17 février 2010, s’est tenue, dans la salle des commissions de la Mairie de Saint-Maur, la première réunion de la commission sur les antennes–relais.
Nous vous communiquons quelques informations que nous avons collectées à propos de ce dossier ainsi que nos réflexions et les actions que nous allons mener.

LES INTERROGATIONS

Pour nous, habitants du quartier du Parc de Saint-Maur, il s’agit de savoir, au travers des travaux de cette commission, si les ondes radioélectriques émises par les antennes des réseaux commerciaux de téléphonie mobile (GSM 900, GSM 1800 ou UMTS dit 3G) sont un danger pour notre santé. Et si c’est le cas, comment faire pour y remédier ?

Rappelons en quelques lignes les données élémentaires du problème.
Les ondes radioélectriques sont un segment du spectre du rayonnement électromagnétique. Au même titre que les ondes acoustiques (le bruit), que les ondes infrarouges (la chaleur), que les ondes lumineuses (toutes les couleurs de l’arc en ciel, du rouge à l’ultraviolet), que les rayons X (imagerie médicale et industrielle) ou même que les rayons ionisants (effets malfaisants des armes nucléaires), elles correspondent à la mise en vibration de la matière.

DES RAISONS DE S’INQUIETER

Depuis la fin du 19 ème siècle, les humains utilisent  les particularités de certaines de ces fréquences, le plus souvent pour communiquer. Après la téléphonie filaire, nous avons intégré dans notre quotidien la radiophonie, la radiographie, la télévision. Nous avons découvert ensuite le radar (celui des contraventions!), la radiothérapie, le laser, le four à micro-ondes et bien d’autres technologies encore. Aujourd’hui, le grand sujet d’actualité c’est la téléphonie mobile.
La plupart des technologies évoquées ont été, à l’époque de leur apparition, suspectées de nuire à la santé publique, certaines à juste titre. La radiologie a tué, la radiothérapie a tué, le radar a tué, les rayons ionisants ont tué. Les principales victimes ont été les chercheurs puis les techniciens et parfois des utilisateurs. A chaque fois l’esprit inventif de l’être humain a su trouver des parades aux effets néfastes de ces inventions et en rendre les risques acceptables.

Comme il n’est pas avéré, à ce jour, que le téléphone mobile ou ses antennes relais aient tué ou blessé qui que ce soit, l’inquiétude repose sur une menace plus diffuse, plus floue. Nous craignons pour notre intégrité mentale (atteintes neuronales), génétique (mutations, cancérisation) ou génésique (capacité de reproduction et par extension, virilité).  Etrangement, tous ces domaines de la vitalité humaine recoupent des préoccupations psychologiques très actuelles. En effet, la dégénérescence neuronale est devenue un problème de société avec la montée en puissance de la maladie d’Alzheimer, la mutation cellulaire évoque le cancer, première cause de décès pour l’espèce humaine et l’impuissance sexuelle ou génésique nous renvoie à l’impasse de notre situation démographique.
Le danger ressenti est donc très particulier. Il est mystérieux, multiforme, insidieux.

UNE EVOLUTION FULGURANTE

La téléphonie mobile a surpris tout un chacun (y compris les professionnels) par l’aspect fulgurant, massif, presque invasif de son développement. En quelques années, depuis 1998, chacun s’est retrouvé avec un « portable » à la main et les toits se sont couverts de forêts d’antennes. Il existerait aujourd’hui, en France, 67 millions de téléphones portables. Cela implique la présence d’environ 150 000 antennes relais.
Poussés par la concurrence et l’appât du gain, les opérateurs de téléphonie cellulaire (c’est ainsi qu’on doit l’appeler) ont implanté leurs équipements un peu n’importe où, jusque et y compris dans les écoles, les crèches et les hôpitaux !

Les ondes électromagnétiques ont la particularité, dans les fréquences qui nous intéressent (entre 900 mégahertz et 3 gigahertz) d’être invisibles, inodores et sans saveur.
Sauf à s’asseoir sur l’émetteur en plein hiver, elles ne génèrent pas non plus de chaleur perceptible. C’est ce caractère discret qui les rend encore plus inquiétantes. Comment se défendre contre ces entités impalpables, comment en mesurer le danger, comment les contourner, comment les éviter ?
C’est une des problématiques essentielles de ce dossier que le mystère qui règne sur la présence du danger et sur sa nature exacte.
Que risquons nous vraiment ?
A partir de cette interrogation légitime mais anxiogène des affirmations diversement pertinentes ont fait leur apparition.
Vous ne risquez rien ! disent les opérateurs.
On ne sait pas trop, disent les politiciens, mais ne vous inquiétez surtout pas, on va vous protéger en vertu du sacro-saint principe de précaution.
On vous ment, disent un certain nombre de particuliers et d’associations, il faut éradiquer les antennes !
Quinze ans après le début de la mise en place des réseaux cellulaires, on en est toujours au même point du questionnement !

L’IMPACT SUR NOTRE QUARTIER

Le quartier du Parc de Saint-Maur, où nous vivons, ne souffre, si l’on peut dire, que d’une pollution radioélectrique « ordinaire ». Nous n’avons, sur notre territoire, ni émetteur radar, ni relais de radiodiffusion HF ou FM, ni installation expérimentale institutionnelle ou privée. La presque totalité du champ électromagnétique ambiant provient  donc de la téléphonie cellulaire. Il existe trois types de réseaux  en activité : le GSM 900  « Global System for Mobile communication » fonctionnant dans les bandes 890-915 et 935-960 Mégahertz, le GSM 1800 fonctionnant dans les bandes 1710-1785 et 1805-1880 mégahertz et le UMTS  « Universal Mobile Telecommunications System » de conception plus récente qui utilise la technologie  W-CDMA et fonctionne dans la bande 2 Ghz.

A l’heure actuelle, selon les données de l’Agence Nationale des Fréquences, notre quartier est desservi par :

9 émetteurs placés en son centre, de part et d’autre du stade Chéron. Les antennes surplombent les pylônes supportant l’éclairage du stade. Sur ces  9 émetteurs 4 fonctionnent sur  900 Mhz, 2 en 1800 Mhz et 3 en UMTS sous 2,1 Ghz.
15 émetteurs placés aux limites du quartier, soit:
7 installés au 42 Avenue Foch, avec antennes sur l’immeuble de la poste dont 2 fonctionnent sur 900 Mhz, 2 sur 1800 Mhz et 3 en UMTS.
5 installés au 32 bd de Champigny dont 2 GSM 900 Mhz et 3 UMTS en 2,1 Ghz.
3 installés au 90 bis rue Marignan (Champignol) tous les 3 en UMTS.

QUE SAVONS NOUS ?

Quelques mesures ont été effectuées par l’ANFR. Elles ont été réalisées en intérieur, en 2007 à partir de la poste de l’avenue Foch et du square qui jouxte la police municipale à La Varenne.
Les valeurs mesurées sont inférieures aux seuils réglementaires. Pour simplifier, disons que le seuil autorisé est de 28 volts par mètre et que les valeurs mesurées s’échelonnaient entre 0,1 et 0,9 V/m.
Il faut préciser que la propagation des ondes radio est un phénomène extrêmement complexe qui dépend de la hauteur de l’émetteur, du type de l’antenne, de l’environnement de l’antenne et de nombreux autres paramètres.
Mais surtout la puissance du champ électromagnétique en un point donné dépend essentiellement de la distance de l’antenne (la puissance rayonnée diminue en proportion du carré de la distance de l’émetteur) et de l’éventuelle superposition des champs de plusieurs émetteurs.
A quelques dizaines de mètres de distance on peut donc mesurer des valeurs variant du simple au décuple.
La seule façon de découvrir une éventuelle anomalie constituant danger est donc de multiplier les mesures en quadrillant systématiquement le secteur concerné.

Reste ensuite à s’entendre sur la pertinence des valeurs minimum adoptées par le législateur.
Pour beaucoup d’experts raisonnables, le seuil de 2 V/m ne devrait jamais être dépassé. C’est en effet celui qu’il ne faut pas dépasser pour éviter la perturbation des dispositifs électroniques sensibles (capteurs, instruments de mesure, pacemakers etc). Bizarrement la norme en vigueur est plus laxiste pour les êtres humains que pour la mécanique !

DES SOLUTIONS

Il nous apparaît urgent, avant tout, de connaître la situation des quartiers de Saint-Maur au travers d’une expertise indépendante. A partir de là, une discussion éclairée pourra avoir lieu afin de concilier les besoins de communication et les nouvelles habitudes de la population avec un minimum de risques sanitaires (par exemple en augmentant le nombre d’émetteurs pour pouvoir en réduire la puissance).

Vous trouverez ici le texte du courrier électronique que le Comité de Quartier a fait parvenir aux responsables de la commission le 21 février 2010 :

Mesdames, Messieurs,

Après un examen rapide du dossier « antennes de téléphonie cellulaire » qui a fait l’objet de la première réunion de la commission en date du 17 février 2010 nous vous soumettons quelques observations et les remarques qui nous paraissent en découler.
Le niveau actuel des champs radioélectriques sur la commune de Saint-Maur n’est pas connu.
Si l’on se base sur les informations disponibles sur son site  Internet  « cartoradio », l’ANFR semble n’avoir effectué des mesures que sur trois sites:
6 rue Gallieni, en intérieur et extérieur en 2002
46 avenue Foch, 3 séries de mesures en intérieur en 2007
65 avenue du Bac, 2 séries en intérieur, une en extérieur en 2009

Selon la même autorité, il semble exister à ce jour, sur la commune de Saint-Maur, dans la bande de fréquence qui nous intéresse (0,9 Ghz à 3 Ghz), 18 sites d’émission abritant 101 émetteurs.
Il faut ajouter à cet effectif, 18 sites d’émissions situés sur les communes voisines mais émettant à destination de la commune de Saint-Maur avec environ  40 émetteurs (le nombre exact d’antennes dédiées à la couverture de Saint-Maur est à vérifier auprès des opérateurs).

Selon les analyses de spectre de l’ANFR, la quasi-totalité des émissions radioélectriques mesurées sur notre commune avec un champ significatif (supérieur à 0,1 V/m) sont générées par les réseaux de téléphonie mobile (GSM 900, GSM 1800, UMTS).

Nous savons par ailleurs que, ces dernières années, les opérateurs de téléphonie mobile, face à une augmentation très rapide de la demande ont été amenés à :

– Réduire la taille des cellules de leur réseau (pour éviter la saturation du réseau, la dimension d’une cellule de téléphonie mobile est directement proportionnée au nombre des utilisateurs) ce qui implique une augmentation du nombre des émetteurs (3 émetteurs, en moyenne, par cellule et par mode).

– Implanter de nouveaux émetteurs en UMTS pour satisfaire la demande  en 3G (téléphonie de 3éme génération incluant Internet sur portable, radio et télévision numérique nomade etc.…)

– Reconvertir les émetteurs GSM 900, mode en voie de disparition, en émetteurs UMTS dont la technologie est plus moderne et plus rentable.

Le niveau global des émissions a donc fortement augmenté. Il continuera d’augmenter pour faire face à des demandes technologiques nouvelles. Cette évolution implique, de la part des administrations concernées, une surveillance dynamique de la situation en matière de nuisances radioélectriques.

La pollution radioélectrique rattachée à la téléphonie mobile n’est pas globale mais bien essentiellement locale. La puissance des émetteurs restant limitée (de 15 à 40 watts antenne) et l’intensité du champ radioélectrique  diminuant en proportion du carré de la distance lorsque l’on s’éloigne de l’antenne, le danger, si il existe, est directement corrélé à la proximité de l’antenne.

Des niveaux relativement forts de rayonnement peuvent également provenir de l’addition, en un point donné, des émissions issues de différentes opérateurs (3 pour l’instant, un quatrième en devenir) et des différents modes (3 à ce jour) utilisés par ces opérateurs.

Sans préjuger du risque que peuvent présenter ces champs radioélectriques et des niveaux acceptables, il faut reconnaître que les données existantes ne nous renseignent absolument pas sur le niveau des émissions reçues par les saint-mauriens du fait des antennes-relais.

Ces niveaux sont très différents en des points distants de quelques dizaines de mètres et selon que l’on est en intérieur ou en extérieur. A l’intérieur d’une même habitation, le niveau du rayonnement radioélectrique peut varier d’un facteur 10 selon la disposition des lieux et la position dans l’immeuble.
C’est pourquoi les mesures dont nous disposons et dont nous ignorons le protocole de réalisation ne sont ni pertinentes ni même utiles.

La population, tenue dans l’ignorance de la situation exacte et face à une menace dont la nature et les effets restent imprécis (pour ne pas dire mystérieux !) est naturellement inquiète.

Avant même d’en venir à s’interroger sur le seuil de dangerosité des émissions de ces antennes (A partir de quel niveau d’émission, de quelle durée d’exposition, pour quelles fréquences ?), sur la nature du danger (immédiat, dans le long terme ?) et sur ses effets supposés (inconfort, énervement, lésions neurologiques, cancérisation, vieillissement accéléré, maladie d’Alzheimer ?), il importe d’en connaître le niveau.

Nous pensons qu’il est possible de commencer rapidement une enquête, avec de très petits moyens et en évitant de faire appel à des structures institutionnelles qui ont perdu tout crédit dans l’opinion publique.

L’idée consiste à effectuer des  mesures systématiques par quadrillage géographique du territoire de la commune, avec un renforcement du maillage sur les points suspects ou sensibles (écoles, grands ensembles, proximité des antennes).
Ces mesures peuvent être effectuées par des volontaires rapidement formés, des membres d’associations telles que la croix rouge ou la protection civile ou encore le personnel communal au moyen de mesureurs de champ ou d’analyseurs de spectre ou bien d’appareils combinant ces deux principes.
Ces matériels sont disponibles sur le marché à des prix abordables (de 150 € à 450 €, voir fichier joint), avec une bonne sensibilité et une fiabilité correcte.

Une telle opération n’aurait pas pour but de réaliser des expertises opposables aux opérateurs ou  aux autorités administratives ou judiciaires mais plutôt, si la situation est reconnue bonne, de rassurer les habitants et si elle est mauvaise de déclencher des mesures plus fines et les actions appropriées.

Quelques mesures réalisées à notre demande par des opérateurs homologués sur des sites choisis de façon aléatoire,  nous permettraient de calibrer et de valider nos échantillonnages.
Ces analyses traditionnelles, coûteuses et laborieuses, n’ont d’intérêt que si elles sont réalisées à notre discrétion et sans interférence avec les intervenants économiques et politiques du dossier.
Nous sommes à votre disposition pour toute information complémentaire ou pour participer à toutes initiatives en rapport avec ce dossier, par exemple un test effectué sur notre quartier ou un de ses secteurs. Une telle action resterait dans la limite de notre objet social qui concerne directement et exclusivement la promotion de notre quartier du Parc de Saint-Maur et la défense des intérêts de ses habitants.

Cordialement
Anne Romain
Présidente

Blason du Comité de Quartier du Parc

Comité de Quartier du Parc de Saint Maur
14 avenue des Erables
94100 Saint Maur
Tel 06.12.93.69.60
https://leparcstmaur.org

  • jean michel duniau dit :

    je suis  » heureux  » d’habiter assez près des antennes relais du stade. Cela me permet en effet d’avoir un portable qui utilise une très faible puissance d’émission, et c’est cela l’essentiel !
    Les études et avis des scientifiques, et non des opérateurs, sont unanimes: le problème éventuel vient du portable, très proche de notre tête, et non pas des antennes relais, éloignées.
    Je souhaiterai que le Comité de quartier soit un lieu de reflexion, et ne soit pas un simple  » relai  » de thèmes à la mode .

     
  • admin dit :

    Votre message, par ailleurs très courtois, appelle de notre part quelques remarques.
    Tout d’abord vous dites être « heureux » d’habiter assez près (?) des antennes relais du stade. Nous ne pouvons que nous associer à votre bonheur car, selon nous, chacun est maître de ses choix comme de ses plaisirs.Plus sérieusement, quand vous opposez « l’éventuel problème » venant de l’antenne relais à celui venant du portable émettant à proximité directe de la tête de l’opérateur, vous avez parfaitement raison. Les puissances de rayonnement reçues sont sans commune mesure.
    A noter, cependant, que dans certaines situations, des champs électromagnétiques importants (jusqu’à 10 volts par mètre) peuvent être mesurés dans des locaux habités proches des antennes.
    Concernant la dangerosité de ces rayonnements, le moins que l’on puisse dire c’est que les avis des « scientifiques » sont loin d’être clairs et unanimes.
    Pour ce qui nous concerne, nous pensons que la gestion des risques éventuels liés aux portables est du domaine strictement privé de l’usager qui est libre de choisir d’utiliser cette technologie plutôt que d’autres, de choisir des appareils plus ou moins performants, d’utiliser ou non un combiné déporté ou, de façon plus radicale, de ne pas utiliser de portable (on s’en est passé pendant des décennies!);
    Les antennes relais, par contre, tout un chacun en « profite », souvent à son corps défendant; Que cela nous plaise ou non, que nous soyons abonnés ou non, nous évoluons quotidiennement au milieu d’émissions électromagnétiques de plus en plus nombreuses et de plus en plus diversifiées. Il s’agit donc bien d’un problème de santé publique et d’une éventuelle nuisance qui nous concerne tous, individuellement et collectivement. Cela mérite donc, au moins une analyse et une réflexion.Si vous prenez la peine de nous relire attentivement et de ne pas vous laisser entraîner à reproduire un schéma mental standardisé, vous constaterez que nous ne prenons absolument pas position dans ce dossier, pas plus que nous ne soutenons les arguments d’un quelconque opérateur. Nous préconisons, avant tout, un bilan de situation afin de pouvoir réfléchir sur des bases saines.
    Pour ces différentes raisons, nous ne pouvons accepter le procès d’intention qui transparaît dans votre dernière phrase: –Je souhaiterais que le comité de quartier soit un lieu de réflexion et ne soit pas un « simple » relai de thèmes à la mode—
    Que savez-vous du comité de quartier du Parc de Saint-Maur ? Sauf erreur, nous ne vous y avons jamais rencontré. Pour connaître la nature et la qualité de nos réflexions le mieux serait sans doute d’y adhérer. Cela vous autoriserait aussi à écarter de nos préoccupations les « thèmes à la mode » et à en proposer de plus judicieux. Nous vous le disons sans aucune acrimonie et en toute cordialité, monsieur Duniau, si vous voulez nous rejoindre, vous serez bien accueilli. Notre vocation, c’est en effet de transformer les souhaits en action !

     
  • Anne-Marie ROBERT dit :

    Les antennes relais, c’est peut-être un sujet à la mode mais c’est surtout un sujet d’actualité à Saint-maur. Les opérateurs de téléphonie faisant pression sur la municipalité pour implanter de nouvelles antennes dans la commune, une commission (qui comprend des élus, des représentants des professionnels et des membres des associations qui se sentent concernées) a été créée pour réexaminer la situation. Cette commission doit tenir sa deuxième réunion en juin 2010.

     
  • jf van campo dit :

    des relais ,il y en a partout à St Maur ,même à des endroits ou personne ne s’y attendrait et « nous baignons dans un grand magnétisme ambiant »….comment penser que celà est sans conséquences pour les plus jeunes et les plus sensibles à terme????
    Préféreriez-vous que telle l’autruche,on fasse comme si,ou encore comme d’autres comités qui ne parlent que festivités ou déjections canines ?….
    Bravo à votre présidente qui participe à de nombreuses réunions et fait une large publicité aux informations et vous propose d’en débattre ouvertement sur un forum….
    A titre de comparaison http://www.comitedadamville.com
    ou encore http://www.votresaintmaur.com Enfin ,c’est juste mon avis JFVC.

     
  • jfvc dit :

    Inquiétante jurisprudence?….
    En renonçant à se pourvoir en cassation contre une décision qui le condamnait, l’opérateur Bouygues Télécom laisse planer le doute sur la dangerosité de ses relais.
    Plusieurs autorités ont confirmé l’innocuité des antennes relais » a soutenu Bouygues, « on estime qu’il n’est plus nécessaire d’aller en cassation ».
    Une approche assez irrationnelle, même s’il est vrai que la Cour de cassation ne juge pas en fait, mais uniquement sur la bonne application du droit. La démarche a aussi le parfum d’une stratégie de communication et d’une précaution élémentaire, encore : le risque d’une nouvelle claque en justice aurait sans doute provoqué plus de bruit que l’actuel renoncement.L’arrêt contre Bouygues Télécom date de février 2009.

     
  • Bernard dit :

    Vous avez raison de vous pencher sur la dangerosité des ondes destinées à nos chers téléphones portables mais il sera très difficile de supprimer le moteur d’un élément considéré aujourd’hui comme le psychanalyste des temps modernes.
    Puisque nous sommes dans le quartier du Parc, penchons nous également sur l’usine des
    eaux classé SEVESO, mais là comme ailleurs nous ne pouvons que nous incliner devant les
    impératifs d’une vie dite « moderne ».

     
  • jfvc dit :

    de source sûre, plus de 70% des antennes et des relais téléphoniques(100% en ce qui concerne Buygues), qui seraient installées sur la commune de St Maur,le seraient sans aucune autorisation écrite de la municipalité???Ce qui ,évidemment est contraire à la législation en vigueur !
    Avant qu’un quidam ai l’idée de saisir un tribunal administratif,ce qui risquerait de priver les saintmauriens d’un service de qualité et de mettre dans l’embarras nos élus, pourriez vous interroger et demander à ces derniers de commenter celà(si confirmé)?….

     
  • jour dit :

    on peut augmenter la qualite de reception de relais ( et donc reduire les emissions de notre GSM colle a nos oreilles..ces emissions sont le + nocives)…il faudrait utiliser des nouvelles techno.. http://www.mesaplexx.com

     
  • jfvc dit :

    Pour info =
    Monsieur CJ Soussy
    Monsieur le président de la dite commission
    Par la présente ,et en référence au principe de précaution ,je m’oppose à l’implantation d’antennes “Free”dans le clocher de l’église d’adamville ou déjà 2 antennes relais sont en fonction….
    Mes arguments sont les suivants:
    -Nous n’avons aucune confirmation qu’avec 4 antennes au lieu de 2 ,les flux électromagnétiques n’augmenteraient pas ? Le contraire m’étonnerai d’autant que pour garder un flux identique global,il faudrait que le premier opérateur baisse l’intensité d’émission des antennes existantes…De plus , à ma connaissance ,voilà plus de 18 mois que nous n’avons pas de mesure de densité au sol alors que la loi actuelle prévoit au moins une mesure/an rendue publique ???
    -Si les textes sont respectés,pas d’antennes à moins de 100m d’une école ou autre collectivité,nous n’avons pas moins de 6 groupes scolaires public et/ou privés dans un rayon de 300 m à vol d’oiseau =Bled élémentaire+Ferry Maternelle+De Foucault(rue Garibaldi)+Europe Infant Academy(à proximité)+School time(H;Martin)…ce qui représente un bon milliers d’enfants à mettre en balance avec les quelques dizaines de riverains contents de voir partir ce choix d’implantation de la rue de bellechasse….N’oublions pas que les quelques études épidémiologiques rendues publiques (accessibles via PRIARTEM)montrent que les enfants sont beaucoup plus sensibles aux ondes électromagnétiques avec un risque très élevé de développer des leucémies…
    -Si pour satisfaire la tranquillité des beaux quartiers tout en les desservant mieux on implante que dans les nôtres avec plus de puissance d’émission,ce choix est fort injuste ! D’autant qu’il existent d’autres points hauts (clochers d’églises)sur notre commune ,telle celle des marronniers ou autre ?Pourquoi ne pas le proposer?Ainsi les indemnités resteraient au bénéfice de l’évêché…Pour moi ce n’est pas”qu’une querelle de clocher” !
    -Enfin je m’étonne de la non réaction des associations présentes à votre commission,ce qui laisserait supposer que leur lourd silence(pas la moindre réserve manifestée) laisse privilégier un confort relatif de communication de téléphonie et d’intérêts économiques privés au détriment de la santé publique et du principe de précaution ?
    -Pour terminer, pouvez vous faire en sorte que les travaux et réflexions de votre commission profite de plus de transparence et de publicité auprès de nos concitoyens,car actuellement cela est plus que discret….Vous remerciant de votre bienveillante attention ,ainsi que de celle de votre commission, veillez agréer monsieur le président, et dans l’attente de vos conclusions, l’expression de mes salutations reconnaissantes.JF VAN CAMPO Citoyen de St Maur/Membre du CA du comité d’Adamville

 

Agenda des manifestations et Travaux de Mars 2010

Lundi 8 mars 2010

Mars 2010

Manifestations

  • Mardi 9 mars : L’école française, du règne de Louis IV au début du romantisme, Notre Dame du Rosaire, place des Marronniers, 20h
  • Jeudi 18 mars : La fabrication de la porcelaine, Conférence, Maison de quartier du Parc, 15 avenue des Fusillés de Châteaubriant, 20h.
  • Dimanche 21 mars :  Compétition Jeunes Judo, Centre sportif Brossolette.
  • Dimanche 28 mars : Vide grenier du Lions Club, place des Marronniers,  8h à 18h.
  • Mercredi 31 mars : Challenge Jacques Lesage,  VGA EPIS, Stade Cheron/Centre sportif Brossolette.

Travaux

  • Abattage de 39 marronniers sur la place des Marronniers

 

Février 2010

Réflexions sur la dette

Lundi 15 février 2010

CA2008 st maurLa lecture du budget primitif 2009  (document disponible depuis peu sur le nouveau site de la mairie à : http://saint-maur.com) apporte quelques lumières sur l’endettement de la ville de Saint-Maur et sur la part de responsabilité imputable dans cette affaire à l’ancienne ou à la nouvelle équipe municipale.
Ce document, daté du 10 mars 2009  ne nous renseigne que sur les emprunts contractés avant le 1er janvier 2009. Il s’agit donc, pour l’essentiel, de décisions prises par la municipalité sortante. Il est dommage que la lecture et l’analyse de ces comptes ne permettent pas, en l’état, de séparer les engagements pris en 2008 sous la responsabilité de l’ancienne équipe, de ceux pris par la nouvelle municipalité. Pour en savoir plus sur la politique nouvelle, il nous faut donc attendre la publication du budget primitif 2010 (sans doute disponible en avril 2010) qui devrait faire apparaître les emprunts réalisés en 2009.

Niveau d’endettement de la commune

Nous pensons qu’il ne faut prendre en compte, dans l’examen de l’endettement de notre commune, que le budget principal en laissant de coté les budgets annexes de l’eau, de l’assainissement et des parcs de stationnement. En effet, ces secteurs sont gouvernés par une logique économique propre et ressortissent du secteur productif. En général, ces activités obligent au recours à l’emprunt, dans les limites, bien sur, du raisonnable.

Le budget général correspond globalement au détail de l’emploi des ressources fiscales pour financer le service public.
A notre avis, dans le cadre de ce budget, l’emprunt ne doit être utilisé que pour des dépenses d’investissement que leur importance oblige à répartir sur le long terme. Il ne doit jamais, comme cela a été fait longtemps, servir à alimenter le déficit issu d’une gestion laxiste des dépenses de fonctionnement.
A la lecture du rapport de la cour régionale des comptes, le déséquilibre des comptes de Saint-Maur semble avoir eu pour origine une gestion approximative des ressources humaines (effectifs en surnombre, affectations floues, absentéisme), des subventions excessives, inadaptées ou dévoyées (associations imbriquées au sein du service public) et une mauvaise appréhension, de la part de l’équipe municipale, de la complexité de gestion d’une collectivité de 75 000 habitants.

Toujours est-il que, au 1er janvier 2009, la ville de Saint-Maur devait à ses créanciers, au titre de 40 lignes d’emprunts différents (!) la somme de 202 147 293 euros et 77 cents. (Pour les plus anciens d’entre nous qui ont eu parfois du mal à s’adapter à l’euro et même auparavant aux nouveaux francs, cela représente la somme astronomique de 132 milliards et 609 millions d’anciens francs ou 1 milliard et 326 millions de nouveaux francs).

Pour obtenir le montant de la dette actualisé au 1er janvier 2010 il faut soustraire de cette somme les remboursements en capital (9 254 073, 81 €) prévus au budget et probablement effectués courant 2009 et ajouter à ce résultat les emprunts éventuellement  souscrits au cours de l’année 2009.
Donc, la dette de notre commune au 1er janvier 2010 pour le budget général doit être de :
202 147 293, 77 – 9 254 073, 81 = 192 893 219, 96 € auxquels il faut ajouter, si il en existe, les engagements pris en 2009, emprunts dont le montant et la nature ne nous sont pas connus.

Le document mis à disposition par la mairie  appelé « compte administratif 2008″ publié à la mi-2009, par ailleurs fort clair, détaillé et didactique, ne permet pas non plus de savoir qui a fait quoi, en terme d’emprunt, en 2008. Cela s’explique peut-être par la complexité des opérations de renégociation des prêts et par l’incontournable période de passation de service, début 2008, entre l’ancienne et la nouvelle administration.

Il est à remarquer que la dérive financière de Saint-Maur a été un argument important dans la campagne de l’élection municipale de 2008. On peut donc légitimement attendre du nouveau maire qu’il apporte la plus grande attention à ces problèmes.

Comparaisons

On entend dire, ici ou là que l’endettement de Saint-Maur n’est pas le pire du département ou de la région. C’est vrai, si l’on parle en termes de charge annuelle de remboursement. Fin  2008, Saint-Maur figurait en 16ème position au palmarès départemental de la plus lourde charge à supporter par habitant. Mais si l’on tient compte de la charge globale de la dette, tant en valeur qu’en montant par habitant, notre commune hérite de la première place. Ce paradoxe met en avant une autre spécificité de notre dette, qui est la très longue durée de son échéance. Nos concitoyens auront à supporter, pendant de très longues années une lourde charge de remboursement et cela obère, pour longtemps, l’action des municipalités à venir, quelle qu’en soit la couleur politique et les vertus administratives.

En exemple, au vu du tableau annexé au budget primitif 2009, l’un, au moins, des emprunts contractés en 2008 (emprunt Dexia-CLT, page  136, ligne 10153) parait être d’une durée de 45 ans. Plusieurs autres semblent négociés pour une durée de 35 ou 30 ans. Si ces faits sont avérés, est-il acceptable, est-il moral de se défausser de nos turpitudes avec autant de désinvolture sur nos enfants, nos petits-enfants ou même nos arrière-petits-enfants ?

Evolutions

Revenons sur l’aspect « toxique » de cette dette, évoquée dans un article précédent. La très grave crise que nous traversons n’a eu, jusqu’à présent que des effets déflationnistes, à savoir: une baisse de l’activité, l’augmentation du chômage et  une baisse des prix. Les gouvernements combattent ces effets par la relance du crédit (méthode keynésienne de relance par la demande) en inondant les marchés de liquidités. Cette politique implique le  maintien aux États-unis et en Europe de taux très bas. A noter que les mêmes banques qui prêtent, sur certains dossiers à la ville de Saint-Maur au taux de 4,50% se refinancent en ce moment sur les marchés à 0,5 ou 1% !
Les mécanismes pervers inscrits dans les contrats des dettes dites « toxiques » ne se déclenchent donc pas pour l’instant car ils sont liés à une montée des taux de base ou bien rattachés à divers indices techniques boursiers.
Le danger qui nous guette c’est que l’inflation apparaît aujourd’hui aux économistes et aux financiers comme la seule façon de résorber les liquidités qui inondent le marché et surtout pour redonner du pouvoir d’achat aux consommateurs en effaçant partiellement leurs dettes.
Cette opération (l’inflation « pilotée ») est, d’une certaine façon, planifiée et inéluctable.  La meilleure  probabilité est qu’elle débutera en  2011. A ce moment, nous risquons de voir le taux des intérêts de notre dette s’envoler et leur paiement absorber une part importante du budget de fonctionnement de notre commune.
C’est à cette même échéance (début 2012) que la crise de la dette des états connaîtra son paroxysme. . Il faut donc s’attendre, en France comme dans toute l’Europe, à une diminution générale des revenus. Cette réduction sera encore aggravée pour les classes moyennes qui sont traditionnellement la « variable d’ajustement » en cas de crise.
Comme ce sont ces « classes moyennes » qui assurent l’essentiel de la base taxable, le revenu de la commune en sera fortement réduit, sauf à augmenter massivement le taux de l’impôt.

Solutions

Il est de la responsabilité de la municipalité de réfléchir à cette situation dangereuse. Il lui faut restructurer sa dette dans la mesure du possible et réduire progressivement (mais de façon drastique et par tous les moyens) ses dépenses. Sachant que des temps difficiles approchent, il lui faut s’informer au mieux de l’évolution de la situation, procéder à des simulations selon différentes hypothèses de l’évolution des fondamentaux et adopter des procédures très réactives (révision du budget, examens fréquents de l’état des dépenses engagées, renégociation de certains contrats).
Des temps difficiles s’annoncent pour les individus comme pour les collectivités. Pour y faire face il nous faut de la lucidité, de la réactivité et de plus en plus de solidarité.

Opération Chocolats de Pâques

Jeudi 11 février 2010

catalogueBientôt Pâques

L’opération chocolat est lancée.

Cette opération permet à chacun de bénéficier de tarifs avantageux sur des produits de qualité et d’aider à financer des animations au sein de notre quartier.

Passez votre commande avant le 8 mars 2010 (aucune commande ne sera prise en compte après cette date). Vous serez livré avant les fêtes de Pâques.

Catalogue et bon de commande disponibles ici

Les bons de commandes accompagnés de leur règlement (chèque à l’ordre du Comité de Quartier du Parc de Saint Maur) doivent être retournés à : Comité de Quartier du Parc de Saint Maur, 14 avenue des Erables 94100 Saint Maur.

La dette de St-Maur est-elle toxique?

Samedi 6 février 2010

Toxique2S’il faut sept mots pour poser la question, un seul suffit pour y répondre et ce mot c’est OUI.

Explication:

La Chambre régionale des comptes d’Ile-de-France a notifié, le 8 janvier 2010, au maire, Monsieur Plagnol, son rapport d’observations définitives concernant la commune de Saint-Maur-des-Fossés. Ce rapport est daté du 26 octobre 2009. Il comporte des observations sur la gestion municipale durant les années 2001 à 2007.

Ayant été présenté lors du conseil municipal du 28 janvier 2010, ce rapport est, à présent, communicable au public.

Entre diverses remarques concernant la situation financière de la commune, les effectifs du personnel communal, la sécurité publique et certaines dérives concernant trois associations municipales (sujets sur lesquels nous reviendrons bientôt sur ce site), nous avons relevé des informations particulièrement inquiétantes en ce qui concerne l’endettement de notre commune. Il apparaît, à la lecture du rapport (pages 10 à 16) que l’endettement de Saint-Maur a doublé entre 2001 et 2008 pour atteindre 248 millions d’euros  (1 milliard 628 millions de nouveaux francs) au 31 décembre 2008. C’est environ le double de la dette moyenne des villes de population équivalente.

Au cours de la période 2001-2007, la progression du remboursement de la dette n’a pu être supportée qu’en renégociant cette dette.

C’est le maire de l’époque, Monsieur BEAUMONT qui a personnellement conduit ces opérations dans le cadre de la délégation qui lui a été consentie conformément à l’article L2122-22 du code général des collectivités territoriales. A noter que cette renégociation de la dette n’a jamais fait l’objet d’une présentation ou d’une discussion devant le conseil municipal.

Suite à ces opérations, fin 2008, 91% des emprunts de la commune étaient composés de produits bancaires dits « structurés ». 51% de ces prêts étaient rattachés, pour le calcul de leur remboursement, à l’évolution de parités monétaires et 40% rattachés à l’écart existant entre les taux courts et les taux longs sur les différents marchés financiers ( »spread « dans le jargon des financiers anglo-saxons).

Dans les années 2001-2006, les dangers de ce type d’emprunt étaient peu connus, même des professionnels. Les banquiers ne mettaient en avant, pour ces produits, que les avantages, par exemple: un remboursement différé du capital, un faible taux d’intérêt (du moins au début !) en oubliant d’en préciser les risques (imprévisibilité des annuités, sensibilité aux aléas économiques). Depuis la crise du crédit de 2007 qui a été, en partie, générée par la multiplication de ces montages dans la finance internationale, la méfiance est générale.

Depuis quelques mois, il est devenu évident que la crise financière mondiale perdure. Il est très probable qu’elle s’amplifiera tout au long de l’année 2010. Pour l’instant, les effets de la crise sont déflationnistes du fait d’une réduction de la production et du commerce mondial. Mais comme elle a été traitée massivement par l’injection, de la part des banques centrales, de milliers de milliards de dollars et par une baisse des taux qui favorise encore plus l’endettement des différents opérateurs économiques, cette crise ne pourra être réduite que par une période d’inflation massive et généralisée. D’ici là, tous les éléments susceptibles de faire déraper le coût du remboursement de notre dette viendront au jour (inflation, augmentation des taux de base et du spread, désordres monétaires, faillites d’états).

Il faut donc s’attendre à voir se refermer très bientôt le piège qui est inscrit dans le montant et la nature de notre dette municipale.

Existe-t-il des solutions?

Oui, les banques et établissements financiers qui ont, de façon malhonnête, ‘embrouillé’ des édiles peu formés en science économique et naturellement confiants face à des établissements plus ou moins « institutionnels » sont à présent sur la sellette. Ils peuvent être contraints à renégocier les termes de ces contrats ou, pour le moins, être amenés à en abandonner les clauses les plus abusives.

Il apparaît, dans le contenu du rapport, qu’une au moins des clauses citées  (page 13, ligne 32) est manifestement léonine et peut faire l’objet d’un recours en annulation.

Sans connaître le fond du dossier, il nous semble même que l’opération de renégociation initiée en 2001-2002 peut être considérée dans son ensemble, du fait de sa relative clandestinité, du caractère massif et excessif des montants sur lesquels elle a porté (la quasi-totalité de la dette) et de l’aspect souvent abusif de ses modalités, comme un abus de faiblesse susceptible d’entrainer des poursuites judiciaires à l’encontre des établissements bancaires.

Selon les critères du moment, l’existence dans les comptes d’une commune, de 40% de dette « toxique » est déjà considérée comme très dangereuse. Que faut-il penser des 91% (au minimum) de ce type de dette qui figurent dans les engagements de la commune de Saint-Maur ?

Lundi 1 février 2010

La PosteComme annoncé il y a quelques jours, le bureau de poste ouvrira ses portes demain 2 février dès 8h après 4 mois de travaux d’aménagement.

Tout est  prêt (ou presque) pour recevoir et orienter les clients de la Poste vers les nouveaux ilots de service.

On retrouve un guichet pro, un espace réservé à la gestion des comptes (commandes de chéquiers, carte bleue etc), des espaces pour les opérations liées aux courriers et colis, un espace d’attente pour les rendez-vous avec les conseillers financiers et de gestion de patrimoine.

Tout a été pensé et organisé afin de réduire l’attente au maximum. Le but est ambitieux : 5 mn maximum pour les opérations de type courrier et 10 mn maximum pour les opérations ‘longues’.

A suivre donc…

Janvier 2010

Abattage de 35 marronniers

Vendredi 29 janvier 2010

MineuseFin février, la place des Marronniers se verra amputée de 35 de ses marronniers.

Comme chacun sait, les marronniers en France sont malades.
Ces dégâts sont dus, en partie, à un petit papillon (mineuse) appelé cameraria ohridella dont les chenilles dévorent l’intérieur des feuilles pendant l’été. Observé en Ile de France en 2001, il a progressé rapidement et s’étend sur presque toute la France.

Ces marronniers seront remplacés par des marronniers rouges, épargnés pour l’instant, par ces parasites.

Le délai de replantation est pour l’instant inconnu. Le remplacement serait envisagé dans le cadre du réaménagement de la Place des Marronniers.

Si ces travaux ne sont pas encore planifiés, est-il indispensable d’abattre ces arbres dès à présent ?

Assemblée générale de l’Association Marne Vive

Jeudi 21 janvier 2010

MarneCe mardi 19 janvier 2010 s’est tenue l’assemblée générale de l’Association Marne Vive.

Cette association défend depuis 20 ans la qualité de l’eau de la Marne et de ses berges.
Le but ultime : pouvoir se baigner à nouveau, comme cela se faisait avant 1970.

Pour y arriver, l’association mène de nombreuses actions de sensibilisation et d’information dans les écoles et centres de loisirs. Les enfants sont ainsi informés de la vie de la Marne : La faune, la flore, les pollutions, la fragilité des îles, la régulation du fleuve avec des visites de l’écluse de Saint Maurice et prennent conscience de l’importance de respecter l’environnement.
Marne Vive assure également un suivi de la vie de la rivière et des berges, des projets d’assainissement et des aménagements des bassins.

Notre quartier, riverain de la Marne et soucieux de conserver, voire d’améliorer notre environnement, se devait de soutenir Marne Vive.
Nous avons adhéré  à cette association en 2009. N’hésitez pas à faire de même pour les soutenir.

Réouverture prochaine du bureau de poste !

Mercredi 20 janvier 2010

La posteAprès 4 mois de travaux de réaménagement, le bureau de poste , 46 avenue Foch ouvrira ses portes le 2 février  2010 à 8h00.

C’est une nouvelle qui ravira, sans nul doute,  l’ensemble des habitants de notre quartier.

 

Première assemblée générale du Comité de Quartier

Lundi 18 janvier 2010

Tshirt

Le vendredi 15 janvier à 20 heures s’est tenue, à l’école primaire des Tilleuls, la première assemblée générale de notre comité.
Notre association, qui compte à ce jour, 116 adhérents a élu 6 nouveaux administrateurs.
Une nouvelle structuration qui partage notre quartier en cinq secteurs dotés chacun de deux responsables a été mise en place. Cela permettra d’améliorer le contact avec nos adhérents et de respecter, pour toutes nos actions, l’impératif de proximité.
Une campagne d’information et d’adhésion est prévue pour la fin de ce mois de janvier à destination des habitants de notre quartier et plus particulièrement des entrepreneurs et des commerçants.

Agenda des manifestations de Janvier-Février 2010

Vendredi 15 janvier 2010

Janvier 2010

  • Mardi 19 janvier :  Bach,  Préludes, Sonates et toccates, Notre Dame du Rosaire, place des Marronniers
  • Jeudi 21 janvier : Le théâtre de Tchekhov, Conférence,  Maison de quartier du Parc,  15 avenue des Fusillés de Châteaubriant.
  • Samedi 23 janvier :
    – Championnats d’haltérophilie, centre sportif Brossolette.
    – Coupe d’hiver de judo, Centre sportif Brossolette.
  • Dimanche 24 janvier :
    – Concert divertissant, Temple protestant, 42 avenue Joffre.
    – Compétitions jeunes Judo, centre sportif Brossolette.
  • Samedi 30 et dimanche 31 janvier : Critérium départemental des jeunes de Tennis de Table, Centre sportif Brossolette.

Février 2010

  • Samedi 6 février : Taille des rosiers, 14 avenue de la Grange.
  • Samedi 6 et dimanche 7 février : compétition départementale par équipes de gymnastique, centre sportif Brossolette.
  • Dimanche 7 février : L’Europe du Baroque, Notre Dame du Rosaire, place des Marronniers.
  • Samedi 13 février : Championnats d’haltérophilie, centre Brossolette.
  • Samedi 13 et dimanche 14 février : Compétition régionale par équipes de gymnastique, centre Brossolette.
  • Mardi 16 février : récital d’orgue, Notre Dame du Rosaire, place des Marronniers.
  • Jeudi 18 février : Les transhumances Kurdes, Maison de quartier du Parc, 14 avenue des Fusillés de Châteaubriant.
  • Du vendredi 19 au dimanche 21 février : Coupe du monde d’escrime, Centre Brossolette.

Meilleurs voeux 2010

Jeudi 7 janvier 2010

Meilleurs-voeux

Bonne et Heureuse année.

Que 2010 soit une année de joie, d’entraide et de belles rencontres !